Chèque énergie

Qu’est-ce que c’est ?

Le « Chèque Energie » est une aide nominative permettant le paiement des factures d’énergie du logement ou le paiement des travaux de rénovation énergétique pour des ménages à revenus modestes.

Il peut être utilisé lors du paiement :

  • Des factures d’énergie (Electricité, Gaz, Bois, …)
  • Des charges de chauffage, pour les ménages logés dans un logement-foyer conventionné à l'APL.
  • De certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement.

Le montant moyen du chèque énergie est de 200€ par ménage et varie de 48 à 277€.

Comment en bénéficier ?

Le chèque énergie est attribué sous conditions de ressources. Aucune démarche n’est nécessaire pour en bénéficier, l’administration fiscale calcule l’éligibilité de chaque personne au moment de la déclaration des impôts sur le revenu.

En cas d’éligibilité, le bénéficiaire reçoit le chèque énergie par voie postale à son adresse de résidence.

Les conditions d’éligibilité

Depuis le 1er janvier 2019, le montant du chèque énergie a été augmenté et son assiette élargie.

Pour être éligible au chèque énergie, il faut respecter les conditions de ressources suivantes :

  • Pour une personne seule : le revenu fiscal de référence annuel doit être inférieur à 10 700€
  • Pour un couple sans enfants : le revenu fiscal de référence annuel du ménage doit être inférieur à 16 050€
  • Pour toute personne supplémentaire à charge : le plafond maximum annuel à ne pas dépasser augmente de 3 210€ par personne

Exemple :

Pour un couple avec 1 enfant à charge le revenu fiscal de référence annuel du ménage doit être inférieur à 16 050 + 3 210 soit 19 260 € pour pouvoir bénéficier du chèque énergie.

Compatibilité avec d’autres aides ?

Dans le cas d’une utilisation pour des travaux de rénovation énergétique, le chèque énergie est compatible avec l’ECO PTZ (prêt bancaire à taux zéro), le crédit d’impôt (ou CITE), et les primes CEE (y compris coup de pouce) ou encore les aides de l’Anah.